La compagnie

Reveïda, petite définition :
REV- pour rêver, revendiquer des utopies,
Eïdos : Idée en grec, en référence au mythe de la caverne de Platon, pour un art qui serait le reflet du monde des Idées.

La Cie Reveïda œuvre depuis 2002 dans les Alpes-Maritimes relevant le défi de cette terre de paradoxes.
En 2010, Delphine Pouilly choisit de se consacrer à un travail  »jeune public autorisé aux adultes non-accompagnés ». Cette formulation lui tient à cœur pour définir ce jeune public à qui elle souhaite s’adresser : le public qui découvre la danse contemporaine pour la première fois (quel que soit son âge) ou le public qui la redécouvre avec ce plaisir curieux, ouvert, perspicace et gourmand que l’on trouve chez l’enfant.

Elle questionne ainsi cette étiquette qu’est la catégorie  »jeune public », et s’engage dans un acte social et militant : un acte d’inventivité et d’exigence où l’art se pense, se renouvelle, s’expérimente à hauteur des yeux d’enfants avec la volonté d’une palette de degrés de lectures destinés à tous.

Parcours

La Cie Reveïda inscrit la diffusion de ses créations en France et à l’étranger : Hivernales d’Avignon, Cadences d’Arcachon, Eclats chorégraphiques de la Rochelle, Etoile du Nord à Paris, Danza Malaga, Erice en Sicile, Lugar à Dança ! à Lisbonne. Et principalement depuis l’orientation vers le jeune public sur son territoire d’implantation : les P’tits Cannes à You, Enfantillages – Valbonne, Puget-Théniers, l’Espace Magnan, le festival international de danse de Cannes…

La compagnie est subventionnée en 2019 par le Conseil Départemental 06, la Région Sud, la ville de Grasse. Elle a obtenu par le passé le mécénat de Gallimard Jeunesse et Editions du Ricochet, des Fondations Et Si et Berger Levrault sous égide de la Fondation de France ainsi que les bourses ADAMI et le Prix Paris Jeune Talent. La Cie Reveïda est régulièrement accueillie dans divers lieux culturels du département 06.

Les co-productions marquantes de la Cie Reveïda depuis sa création :
les Synodales de Fontainebleau en 2005,
le Forum Jacques Prévert à Carros en 2008,
le CCN de Roubaix – Carolyn Carlson en 2010,
la Paperie, Centre National des Arts de la Rue en 2012,

Résidences accompagnées à plusieurs reprises depuis 2010 : Entre-Pont (Nice), Fabrique Mimont (Cannes), système Castafiore (Grasse).