Nous n’irons Plus au Bois #opus Habiter le Monde

Performance en forme de marche spectacle pour la planète en milieu naturel.

Habiter le Monde est une performance dansée pour les espaces naturels et extérieurs : forêts, jardins, parcs, potagers, chemins de randonnée… Elle est perpétuellement (ré)inventée pour chaque lieu accueillant la proposition. Fable écolo-fantastique, la pièce propose un espace de rencontre entre l’environnement, le public et les artistes.

Le projet est une déclinaison tout public de la pièce jeune public Nous n’irons Plus au Bois. En cherchant à faire l’éloge du présent et du vivant il est apparu évident pour la chorégraphe d’imaginer des propositions atypiques et spécifiques pour des espaces naturels. Des propositions malléables qui seraient recréées chaque fois pour chaque lieu, avec une équipe elle aussi changeante en fonction des lieux.

Crédit photo : Nathalie Sternalski

Etre en résonance avec l’environnement.
Faire corps avec l’espace naturel.
Etre au monde en adéquation avec lui, dégagé de la frénésie de consommation.
Le projet, tout comme Nous n’irons Plus au Bois est un manifeste pour la planète. Il fait référence à l’idée que l’humain habite le monde comme un prédateur ou un parasite. Il est temps… (peut-être) d’inverser la tendance.

« La Terre n’appartient pas à l’homme, c’est l’homme qui appartient à la Terre. »
Citation attribuée à Sitting Bull

Vidéo de recherches en cours et performances passées.

Conception, danse et chorégraphie : Delphine Pouilly
Danseuses possibles : Jeanne Chossat, Morena DiVico et Delphine Pouilly (non-exhaustif)
Musique enregistrée ou live : Pascale Heinisch (non-exhaustif)